Horloge mécanique - Cathédrale de Saint-Pierre - BEAUVAIS (NORD-PAS-DE-CALAIS-PICARDIE)

Montre astronomique Éxistant En fonctionnement Moteur électrique

Date de construction 1868
Description Considérée comme un chef-d'œuvre du genre, construite par Auguste-Lucien Vérité au XIXe siècle.

L'horloge astronomique a été construite entre 1865 et 1868 à la demande de l'évêque de Beauvais Joseph-Armand Gignoux par Auguste-Lucien Vérité, célèbre maître horloger de Beauvais (concepteur de l'Horloge astronomique de Besançon entre 1857 et 1862).
Elle compte environ 90 000 pièces mécaniques en acier et en laiton, 52 cadrans en émail et 68 automates.
Elle fut d'abord présentée au palais de l'Industrie en 1869 avant d'être placée dans la chapelle du Saint-Sacrement, située dans le bras nord du transept de la cathédrale en 1876.
Elle est constituée d'un meuble exécuté selon les plans du Père Piérart, frère des Écoles chrétiennes. Ce meuble, de style romano-byzantin, mesure 12 m haut, 5,12 m de large sur 2,82 m de profondeur. Elle fut restaurée complètement en 1980 par cinq Meilleurs Ouvriers de France.
Sa décoration est inspirée de la Bible catholique. Sur la façade principale, comme sur les deux façades latérales, se trouvent des cadrans (52 en façade). Ils donnent la mesure du temps dans l’Univers ainsi que la représentation des principaux phénomènes astronomiques dont :
Le cycle solaire, le nombre d'or, les épactes, les lettres dominicales, l’indiction romaine, l'heure sidérale, l'équation solaire, la déclinaison du soleil... En partie haute, 68 automates s'animent lors de la scène du Jugement Dernier. Un son et lumière, diffusé en cinq langues, explique le fonctionnement de ces automates durant 25 minutes, à l’aide de casques individuels. Quelques instants avant l'heure, le coq chante et bat des ailes. Quand l’heure sonne, le Christ, assis dans sa gloire, fait signe aux anges de jouer de la trompette. Bientôt le jugement a lieu, la Vertu est conduite au ciel par un ange, tandis que le Vice est poussé en enfer par un diable hideux.

L'horloge astronomique est remontée tous les quatre jours et entretenue par un responsable technique.

L'horloge a été restaurée en 1988 (ou 1990-1991 ?) par Dominique Charlet et M. Reverdy. L'horloge astronomique a été arrêtée en 2010, suite à l'introduction de poussières dues à des travaux. Ces poussières ont rendu nécessaire un démontage complet de l'horloge. Cette nouvelle restauration de la totalité de l'horloge a été entamée en juin 2011 par l'entreprise Prêtre.
L'horloge a été remise en service le 1er mai 2012

(Information extraite de Wikipédia)
Éditeurs LLOP i BAYO, Francesc
Mise à jour 26-11-2012
2 Photos

  • Inventaire général d'horloges
  • Retour à la page précédente
  • Menu de démarrage CAMPANERS DE LA CATEDRAL DE VALÈNCIA
    Campaners de la Catedral de València
    Chercher cloche, clocher, ville, fondeur, année de coulée, epigraphie, auteur, article
    © Campaners de la Catedral de València (2017)
    campaners@hotmail.com
    : 28-06-2017
    Convertir a PDF